La Corée rejette le recours de Microsoft

Régulations

L’agence anti-trust de Corée du Sud a rejeté la demande de Microsoft qu’il a jugé infondée. L’éditeur va devoir découper Windows…

La

Fair Trade Commission de Corée du Sud a ordonné en décembre dernier à Microsoft de séparer Media Player et son service de messagerie de Windows, ou alors d’embarquer dans son système d’exploitation des produits concurrents. La condamnation s’accompagnait d’une amende de 32,5 milliards de wons (environ 35 millions de dollars). Le 17 avril, Microsoft a déposé un recours auprès de la FTC coréenne, ainsi qu’un appel auprès de la justice de ce pays. Il a aussi menacé de se retirer du marché coréen, une menace qui fait sourire, la Corée du Sud est l’un des plus gros marchés et figure au Top 10 de l’éditeur ! L’argument de Microsoft : la présence de ces applications dans Windows profite aux consommateurs et aux technologies de l’industrie locale, et ne bloque pas la concurrence puisque les sud coréens peuvent télécharger et utiliser des produits concurrents. L’argumentation de Microsoft n’a pas séduit ses interlocuteurs. Si l’appel auprès de la Haute cour de justice de Séoul est en cours, en revanche la FTC vient d’indiquer qu’elle rejette le recours de Microsoft. “Nous projetons de prendre activement des contres mesures si l’appel de Microsoft auprès de la Haute cour s’oppose à notre décision“, a clairement indiqué la FTC. Décidément, le vent tourne contre Microsoft, car la décision de la FTC de Corée du Sud fait suite à l’annonce de la conclusion des experts de la Commission européenne, qui ont pris position contre l’éditeur (lire notre article).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur