La croissance soutenue de l’électronique grand public malgré la crise

Cloud

Si le marché de l’électronique grand public relève la tête par rapport au début de l’année selon GfK, il reste cependant négatif en valeur.

« Le nombre d’actes d’achats reste soutenu malgré la crise. La baisse des prix est en effet responsable du ralentissement du marché en valeur ; celle-ci affecte à peu près tous lesproduits », explique le cabinet d’analyse GfK. Une baisse des prix pour soutenir la consommation a peut-être permis d’éviter le pire. Le secteur a essuyé en Europe une baisse de croissance de 12% au premier semestre.

La France elle, avec ses -15%, se maintient mieux que ses voisins anglais (-16%) et allemands (-19%) qui affichaient pourtant une meilleure performance. Malgré tout, les tendances de la consommation viennent tempérer la crise sur le marché de l’électronique grand public avec une baisse de 4% en valeur par rapport à 2008 et une prévision de -11% sur 2009 à 6,6 milliards d’euros.

La croissance des ventes des téléviseurs LCD en est un bon exemple : + 36% depuis le début de l’année. En contrepartie, GFK note un fléchissement de 11% du marché due à la chute des tarifs. Les génériques proches de l’univers de la télévision qui en découlent, Home cinéma et lecteurs Blu-ray, sont aussi porteurs de croissance. L’institut estime qu’en 2010, 700.000 lecteurs Blu-ray devraient circuler sur le marché.

Autres marché bien portant, la hi-fi, grâce au système de son 2.1 dopant les ventes. Il pourrait enregistrer une hausse de 56% en 2009. Enfin, les accessoires radios se portent sainement avec +7%, pour les casques et 4%, pour les mini enceintes.

Du côté des mauvaises élèves, il y a l’électronique embarqué. Malgré l’augmentation des ventes de la vidéo en voiture (+14%), le secteur va être marqué par une baisse de 20%. Les GPS enregistrent une disgrâce que GfK explique par la vente d’application pour mobile : « Nul doute que la fonction GPS équipant les téléphones mobiles ne représente une concurrence très pénalisante pour les ventes de PND ». Autre produit en berne : le caméscope. L’un des premiers produits affectés lors de contextes économiques difficiles, avec une assez basse fréquence d’usage, il comptabilisera une perte de 4% en 2009.

Enfin, l’étude se termine par la toile. « Internet toujours …», poursuit le cabinet, malgré « un léger ralentissement ». Avec plus de 10% de part de marché, dans le secteur de l’électronique grand public, et malgré un ralentissement notifié depuis le mois d’avril, le canal de distribution Internet enregistre une progression de 20% ces derniers mois. Alors que les ventes en boutiques déclinent de 2% sur la même période. Un déclin que la pandémie de grippe A pourrait fortement accélérer.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur