La DGI choisit l’open source JBoss avec Atos Origin

Régulations

Atos Origin et le serveur d’applications open source JBoss ont remporté le programme Copernic de la Direction Générale des Impôts. Le contrat ouvre la grande porte aux solutions libres dans l’administration

Dans le cadre du projet Copernic de refonte de leur système d’information fiscale, la Direction Générale des Impôts (DGI) et la Direction générale de la Comptabilité Publique ont retenu l’offre Open Source proposée par JBoss et Atos Origin.

Ce contrat de 10 millions d’euros sur 3 ans pourrait marquer un tournant au sein des administrations françaises à la recherche d’un signe fort pour migrer vers des systèmes ouverts. On notera en particulier que le trio de tête retenu en réponse à l’appel d’offre de la DGI était composé de projets Open Source ! La réactivité du support et la maintenance du serveur d’application ont figuré parmi les principaux critères qui ont conduit à retenir l’offre conjointe de JBoss et Atos Origin. C’est en la matière une reconnaissance des importants progrès réalisés par les principaux acteurs de l’open source. “Les avantages du logiciel libre sont désormais reconnus : très faible coût – voire gratuité – et ouverture des codes sources qui garantit fiabilité, pérennité et sécurité de ces solutions” a déclaré Jean-Marie Lapeyre, directeur technique de Copernic. Un constat que confirme Sacha Labourey, directeur de JBoss Europe : “Le choix du serveur d’applications JBoss par l’administration fiscale (Copernic) illustre la forte tendance à l’adoption de solutions Open Source Professionnel par des organismes étatiques de grande envergure“. Nous reviendrons prochainement avec Jean-Pierre Barbéris, vice-président Secteur Public d’Atos Origin, et Sacha Labourey, sur la porte qui s’ouvre sur le monde open source dans les administrations.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur