La famille zEnterprise permettra-t-elle à IBM d’élargir le marché des mainframes ?

Réseaux

Le mainframe va-t-il rester sur son marché historique, ou bien rallier enfin de nouveaux partisans ? L’arrivée du zEnterprise rend cette question plus pertinente que jamais.

Le nouveau mainframe zEnterprise d’IBM apporte de multiples avantages, dont des coûts totaux d’acquisition (CTA) et de possession (CTO) qui peuvent être parfois largement inférieurs à ceux des solutions x86. Dans ce contexte, et sachant que les mainframes sont depuis longtemps adaptés aux workloads Linux, nous pouvons nous demander si cette technologie ne pourrait pas intéresser de nouveaux clients.

Nous avons tenté de sonder IBM à ce sujet. En toute honnêteté, nous avons obtenu une réponse différente par personne interrogée. Autant dire que, même en interne, la question n’est pas encore tranchée. Steve Mills, vice-président senior systems and software, nous a ainsi tenu un discours assez classique. Certes, le mainframe ne se limite plus aux tâches transactionnelles, mais il reste quand même dédié aux utilisateurs actuels, dont la plupart sont des grands comptes. Bon point, il nous confirme que des plans de mise à jour permettant de basculer des z10 vers cette nouvelle offre sont accessibles. Enfin, il ne se montre pas inquiet face à la débauche de puissance du z196, considérant, à juste titre, que les besoins des entreprises en terme de capacité de traitement vont en grandissant.

ambulgoyal.jpg

Ambul Goyal, general manager, development and manufacturing, systems & technology group (notre photo), nous tient des propos plus encourageants. Il va ainsi plus loin dans la répartition anciens clients / anciens usages, anciens clients / nouveaux usages et nouveaux clients / nouveaux usages. Il considère que l’arrivée des workloads Linux sur les mainframes a permis de nouveaux usages, tout en restant limitée aux anciens clients, qui ont pu profiter de cette avancée pour consolider leurs infrastructures et réduire ainsi leurs coûts. Toutefois, la flexibilité (« c’est une nouvelle dimension », explique Ambul Goyal) et la réduction des TCA et TCO (« z is less », ajoute-t-il, non sans humour) apportées par les mainframes zEnterprise pourraient mener à de nouveaux usages… auprès de nouveaux clients.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur