La Fed change de langage et toute la Bourse plonge

Cloud

La perspective de la remontée des taux d’intérêts de la Réserve fédérale américaine (Fed) a pesé sur le marché. Les places boursières ont évolué dans le rouge à l’unisson

Question de vocabulaire… La Fed maintient officiellement son taux directeur à 1%. Mais nous le disions hier, Alan Greenspan, son président, a enfoncé le clou: la banque centrale pourrait se montrer ”

patiente” avant d’abandonner sa politique monétaire actuelle. Il n’en faut pas plus pour jeter le doute chez les investisseurs, et les inciter à liquider? et à se tourner vers le dollar, qui du coup redevient une perspective intéressante. Dans le doute, les places boursières européennes se sont engouffrées derrière Wall Street. A la Bourse de Paris, le CAC40 a clôturé sur une perte de 1,2% à 3.662,30 points. Mais voilà qu’après que les places boursières européennes se soient fermées, la Bourse américaine est revenue à un peu plus de réalisme, et a inversé la tendance engagée à l’ouverture. A Wall Street, le Dow Jones termine en positif et gagne 0,40% à 10.510,29 points. Plus fragile, le Nasdaq se maintient dans le rouge, mais limite les dégâts avec un replis de 0,44% à 2.068,23 points. Wanadoo fait un bond sur la rumeur d’une offre imminente de FT. Malgré le démenti, le titre a gagné 5,34%, tandis France Telecom a perdu 3,01%. Un chiffre d’affaires supérieur aux attentes n’a pas suffi à tempérer la déception des investisseurs sur la marge brute en bas de la fourchette d’objectif. STMicroelectronics a perdu 4,49%. ( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur