La fête de l’Internet boycottée?

Régulations

Certaines associations ne veulent pas faire la fête. Elles dénoncent la loi sur l’Economie numérique votée il y a peu.

Le programme de l’édition 2003 de la Fête de l’Internet (du 17 au 23 mars) a pour thème “Pourquoi pas nous !”. Il vise à mettre en avant la volonté des pouvoirs publics de démocratiser l’accès à l’Internet.

De nombreuses associations d’activistes du Web et notamment la FIL (Fédération Informatique et Liberté) ont tout simplement répondu “Sans nous!”. Elles appellent au boycott des festivités pour protester contre la loi sur l’économie numérique (concoctée par Nicole Fontaine et votée par les députés le 26 février dernier. Loi “liberticide” Ces mêmes associations dénoncent notamment le manque de prise en compte des internautes et les restrictions qu’imposera la loi. Sur ces questions, la FIL ne mâche pas ses mots : “Dans la ‘république numérique’ imaginée par Nicole Fontaine et Jean-Pierre Raffarin, […] les internautes – qu’ils soient simples citoyens, militants ou activistes – n’ont aucun droit, sauf celui de mettre leur carte bleue où on leur dit, quand on leur dit, de s’informer et de s’exprimer où on les y autorise, comme on les y autorise et de s’identifier publiquement avant de donner leur opinion ou de manifester leur désaccord”, écrivent les auteurs du communiqué. Selon eux, l’application de la loi “aboutira à la fermeture de quantités de forums, listes archivées, sites collaboratifs, webzines et de sites où s’exprime la contestation citoyenne”. Un regret: il est bien beau de contester… Mais encore aurait-il fallu le faire avant que ladite loi ne fût adoptée…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur