La feuille de route de la plate-forme Flash filtre sur le web

Cloud

Applications vocales, 3D et multitâche sont au menu des prochaines moutures du greffon Flash et de l’environnement d’exécution AIR.

Hier, Adobe a porté officiellement sa technologie Flash dans le monde mobile. Cette plate-forme se décline aujourd’hui en deux composantes :
-les applications web (desktop ou mobiles, via le greffon Flash) ;
-les applications natives (desktop ou mobiles, via l’environnement d’exécution AIR).

Ce n’est pas tout. Au fil des semaines, diverses informations ont été dévoilées sur les futures avancées de la plate-forme Flash. La version 10.3 du greffon (et probablement la prochaine mouture d’AIR) se focalisera sur les applications de communication vocale. Flash 11 y ajoutera le support de la 3D accélérée.

Thibault Imbert, chef produit Flash Player chez Adobe, donne d’autres pistes sur son blogue. Dans son billet, il explique que le multitâche sera au cœur des prochaines moutures du runtime Flash. Le décodage des vidéos et les opérations réseau s’exécuteront dans un processus séparé, permettant ainsi de mieux exploiter les machines multicœurs et de fluidifier le fonctionnement des applications.

La firme compte même aller plus loin en proposant – enfin ! – un support des threads dans Flash. Il permettra de séparer les travaux lourds du reste de l’application. Dernier point, le ramasse-miettes et le moteur JavaScript intégrés à cet environnement d’exécution devraient être plus rapides que précédemment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur