La Fondation Linux veut simplifier la gestion des licences open source

Sécurité

La Linux Foundation propose un ensemble de mesure permettant de simplifier le respect de la conformité des nombreuses licences open source.

La Fondation Linux (Linux Foundation) annonce la création d’un nouveau projet. L’Open Compliance Program vise à simplifier la gestion des licences des logiciels open source. Ce programme s’accompagne d’un ensemble d’outils, de formation, d’un format standard dédié aux rapports d’information des licences, d’une consultation, d’une liste d’auto-évaluation…

Au total, six éléments viseront à « aider les entreprises à se conformer aux licences open source, afin d’accroître l’adoption des logiciels libres et diminuer l’incertitude juridique actuelle sur le marché », souligne la fondation chargé de la promotion de Linux.

Ce programme vise à répondre aux problématiques posées par la grande variété de licences open source face à la multiplication des produits Linux, notamment dans l’univers des terminaux mobiles. Certaines licences autorisant notamment l’exploitation des applications dans les solutions propriétaires, les litiges explosent lorsqu’il s’agit de revendiquer la propriété, et les royalties, d’un code composé de plusieurs briques dont certaines open source, soit volontairement, soit par négligence. L’objectif final étant de clarifier les choses pour éviter les futurs conflits, donc.

La Fondation Linux est aidé dans sa démarche par un grand nombre d’entreprises et pas des moindres: Adobe, AMD, ARM Limited, Cisco Systems, Google, HP, Huawei, IBM, Intel, Motorola, NEC, NetApp, Nokia, Novell, Samsung, le Software Freedom Law Center, Sony et 20 autres organisations participent à l’initiative. La plupart sont déjà membres de la fondation.

« L’Open Compliance Program permettra les meilleures pratiques opérationnelles accessible à tous en toute conformité et aidera les pratiques commerciales et non commerciales à travailler ensemble pour améliorer ces modèles, commente Eben Moglen, fondateur et président du Software Freedom Law Center. La participation à ce programme, ainsi que les conseils juridiques et la formation nécessaires, devraient permettre à toute organisation de s’acquitter de ses responsabilités de conformité des licences des logiciels libres, à très bas coûts. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur