La France, 4e spammeur de la planète ?

Sécurité

Selon un classement de l’éditeur Sophos, notre pays serait passé de la 7e à la 4e position dans le Top 12 des pays émetteurs de spam. La faute aux machines zombies

Est-ce à cause de l’engouement pour le haut débit? Assistons-nous à une explosion des vocations de spammeur? Toujours est-il que, selon Sophos, la France serait aujourd’hui le quatrième pays le plus spammeur de la planète (avec 3,19% des spams envoyés) entre janvier et mars 2005. Le dernier classement plaçait notre pays à la 7e place.

Mais l’éditeur nuance cette conclusion. “La forte progression de la Corée du Sud et, dans une moindre mesure, de la France, ne signifie pas forcément que les spammeurs sont plus nombreux dans ces pays”, explique Annie Gay, Directeur Général de Sophos France et Europe du Sud. “Sophos estime en effet que le mois dernier plus de 50% du spam émis dans le monde provenait d’ordinateurs ″zombies″, c’est-à-dire infectés à l’insu de leurs propriétaires par des pirates ou des auteurs de virus”. Et de poursuivre: “Les véritables responsables, eux agissent depuis d’autres pays, tels que la Chine, la Russie ou les Etats-Unis”. En tête de classement, pas de grands bouleversements. Les Etats-Unis conservent toujours largement la première place, avec 35,7% du total du spam émis pendant la période observée, mais la part de la Corée du Sud est en nette progression (24,98% contre 13,43% au trimestre précédent). “Bien que les Etats-Unis demeurent responsables de l’émission d’un tiers du volume total de spam dans le monde, ce chiffre a diminué de 12% depuis janvier par rapport aux autres pays” , commente Annie Gay. “« Ce progrès est sans doute dû aux efforts de nombreux fournisseurs d’accès Internet pour ne plus offrir leurs services réseau aux spammeurs, plutôt qu’aux effets des nouvelles réglementations, comme la loi CAN-SPAM américaine.” La justice américaine sait aussi faire des exemples puisque Jeremy Jaynes dit “Gaven Stubberfield”, considéré comme le 8ème plus important spammeur de la planète, a été condamné à neuf ans de prison ferme par un tribunal de Virginie (voir notre article).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur