La France, championne des impressions inutiles

Régulations

Selon une étude, les entreprises françaises dépensent 400 millions d’euros par an en impressions inutiles

En entreprise, qui n’a jamais été consterné par le gâchis de papier et les impressions immédiatement jetées à la poubelle ? Et malgré les efforts de certains patrons pour limiter les dégâts (en favorisant par exemple le recyclage), le phénomène a tendance à empirer.

Selon une étude d’Ipsos commandée par le fabricant d’imprimantes Lexmark, les entreprises françaises dépensent 400 millions d’euros par an en impressions inutiles. Ce qui correspond, d’un point de vue écologique, à l’équivalent de près de 1,2 million d’arbres! Seule l’Angleterre fait pire (412 millions d’euros par an)… L’Espagne est le pays où ces coûts sont les moins élevés: 88 millions d’euros par an. L’Allemagne est également en bonne position avec un coût des impressions inutiles de 169 millions d’euros par an. En moyenne, une page sur six (16%) imprimée sur le lieu de travail en France n’est jamais utilisée ? si elle n’est pas oubliée sur l’imprimante ou la photocopieuse, elle est jetée directement à la poubelle, indique l’étude. “Les coûts de production documentaire représentent entre 1 et 3% du chiffre d’affaires d’une entreprise”, précise Olivier Philippe, Directeur Marketing Support et Service de Lexmark France. “Le fait qu’une proportion aussi conséquente d’impressions ne soit jamais utilisée devrait alerter nombre de services financiers. Pourtant, aussi incroyable que cela paraisse, rares sont les entreprises qui connaissent réellement le montant de leurs dépenses documentaires et encore moins de leurs impressions inutiles”. Au-delà des conséquences écologiques, les conséquences financières soulignées par cette étude devraient certainement convaincre les chefs d’entreprise de revoir leurs habitudes. Peut-être en outsourçant les problématiques d’impression ? Un marché qui ne demande qu’à progresser.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur