La France compte 3,5 millions d’abonnés Internet haut-débit

Régulations

Soit une explosion de 100% en un an. Ce doublement s’explique notamment par le succès de l’ADSL. Et cocorico: la France a rattrapé son retard!

Dégroupage, baisses de prix, promotions et nouvelles baisses de prix auront finalement réussi à convaincre de plus en plus de Français de choisir l’Internet à haut débit. Selon le régulateur télécom, l’ART, le nombre d’abonnés était à fin 2003 de 3,5 millions de personnes, contre 1,7 million il y a un an.

L’ADSL, le haut débit par la prise téléphonique, se taille la part du lion avec 3 millions d’abonnés (contre 380.000 clients, pour le câble). Cette technologie profite en effet d’un contexte très concurrentiel. Les prix de l’ADSL ont véritablement fondu en 2003: l’accès à 512 kb/s est ainsi passé de 45 euros en 2002 à 25 euros aujourd’hui. Le phénomène s’est particulièrement accéléré fin 2003 avec la baisse des tarifs de gros de France Télécom: toute la concurrence, comme un seul homme, a revu les prix à la baisse. “L’année 2003 aura été marquée par le décollage de la concurrence dans le haut débit et particulièrement dans l’ADSL”, a expliqué Paul Champsaur, président de l’ART, dans son discours de présentation des voeux pour 2004, soulignant que la France a ainsi rattrapé son retard en Europe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur