La FSF part en guerre contre les lecteurs de PDF propriétaires

Logiciels

La Free Software Foundation Europe aimerait que les sites gouvernementaux arrêtent de préconiser Adobe Reader comme seule solution permettant de lire les fichiers PDF. Une pétition a été mise en ligne.

La Free Software Foundation Europe (FSFE) souhaite réduire l’utilisation des lecteurs PDF propriétaires. Certes, la fondation ne veut pas interdire ces solutions, le libre-choix restant une de ses valeurs de base, mais elle souhaiterait que les grands acteurs présents sur le web, en particulier les gouvernements, cessent de mettre en avant Adobe Reader sur les pages où ils livrent des PDF à leurs concitoyens.

« De tels supports publics donnent un avantage injuste au produit propriétaire qu’ils recommandent, et sont souvent accompagnés de commentaires inavérés qui présentent l’application comme la seule option disponible », précisent les responsables de la FSFE dans leur communiqué. Karsten Gerloff, président de la FSFE, va encore plus loin en estimant que « chaque fois que les sites étatiques donnent un lien vers une application propriétaire et encouragent les visiteurs à s’en servir, ils encouragent sans raison les citoyens à mettre leur liberté de côté ».

Dans l’attente d’un changement de cap de la part des sites gouvernementaux, la FSFE propose une pétition en ligne. Elle signale également que de multiples alternatives open source à Adobe Reader existent, et ce, y compris sous Windows. Le site www.pdfreaders.org en propose quelques-unes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur