La Google TV passe d’abord par le web

Logiciels

Le lancement de la plate-forme Google TV est imminent aux Etats-Unis. La plate-forme sous Android connectera le téléviseur familial au Web ainsi qu’à l’Android Market.

Annoncé en mars 2010, le projet Google TV prend forme. A commencer par l’ouverture du site officiel. On peut y découvrir ce à quoi ressemblera et devrait servir cette fameuse plate-forme Google TV. Comme prévu, elle se base sur l’OS Google Android et embarque le navigateur Chrome.

Elle permettra ainsi d’accéder au Web depuis sa télévision connectée à Internet, via une interface Ethernet ou Wi-Fi. L’internaute/téléspectateur pourra aussi naviguer au sein d’un panel d’applications depuis l’Android Market, comme c’est le cas sur un smartphone Android. Ces applications devraient être bien adaptées aux télévisions grand écran. Dotée d’un moteur de recherche, la Google TV offrira d’accéder facilement à des programmes TV et aux chaînes associées mais aussi au Web, pour, par exemple, visionner ses photos stockées en ligne ou écouter de la musique en streaming.

Et l’écosystème se met en place. Twitter a déjà dévoilé son application Google TV. Amazon proposera un service de vidéos à la demande. Google a également noué des partenariats avec des chaînes de télévision comme CNN, Cartoon Network, la NBC ou encore HBO. Côté constructeur, Google s’est associé à Sony, Logitech et Intel. Logitech a déjà mis au point son décodeur Revue. De son côté, Sony est chargé de concevoir des télévisions connectées au Web et intégrant un processeur Intel Atom CE4100, qui servira à diffuser sur la TV des services Google.

La nouvelle plate-forme, qui viendra concurrencer l’Apple TV, est annoncée pour voir le jour aux Etats-Unis cet automne avant de se diffuser dans le reste du monde en 2011. En outre, au début de l’année prochaine, Google devrait mettre à la disposition des développeurs un kit d’outils Android qui leur permettra d’adapter leurs applications au format de la Google TV. Pour Google, se positionner sur le téléviseur familial apparaît comme une nouvelle sources de revenus (publicitaires essentiellement). Et d’attaquer un terrain où Microsoft n’a pas convaincu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur