La guerre des hacktivistes fait rage entre la Suède et la Turquie

Régulations

Les hackers des deux pays se rendent coup pour coup depuis plus d’un mois

L’information donnée par le journal suédois The Local.se, montre bien qu’il peut exister une forme de guerre informatique menée dans le silence, entre des hackers revanchards et désireux d’avoir le dernier mot.

Conséquence, depuis plus d’un mois le gouvernement suédois s’inquiète de la prolifération d’attaques provenant de Turquie et appelle à un retour au “cyber calme”…

Dernière affaire en date, le défaçage ce week-end de deux sites suédois, celui de la Cathédrale de Linköping et également celui du Conseil municipal de Gothenburg.

La querelle entre les hackers des deux pays remonte aux publications par la presse suédoise de caricatures du Prophète musulman Mahomet en février 2007. Depuis les provocations se multiplient, les hackers turques s’en prennent au Christ et les hackers suédois caricaturent l’Islam, le prophète et le charismatique et très populaire Kemal Ataturk, considéré comme le père de la Turquie moderne.

Le conflit s’est poursuivi avec le piratage par un gang de hackers turques de plusieurs serveurs suédois. Ces attaques ont provoqué des problèmes en série sur près de 5.000 sites Web. Puis, les hackers suédois ont répliqué en volant une base de données d’un forum en ligne contenant des données personnelles sur plusieurs milliers d’internautes turques…

La multiplication de ces cas, inquiète sérieusement le SITIC (Swedish IT Incident Centre) qui pense que la situation est en passe de s’envenimer. Selon plusieurs sources la réplique est d’ailleurs déjà en route et plusieurs forums parlent de“revanche violente”. Stefan B Grinneby, le directeur du SITIC demande aux hackers suédois “de ne pas répliquer.”

“Je ne sais pas exactement ce qui se passea concédé Grinneby,mais la situation peut rapidement dégénérer d’autant que certains hackers adorent ce genre de situation. J’espère simplement que la communauté des hackers suédois est suffisamment intelligente pour réaliser que ces attaques sont contre-productives.”

Pour lui, “les principales motivations sont patriotiques seulement ils ne se rendent pas compte qu’en jouant a ce jeu ils mettent en danger le Web Suédois. Nous pourrions utiliser le savoir-faire de ces hackers d’une autre façon plus productive, car il ne fait aucun doute, qu’ils disposent de connaissances très importantes dans le domaine de l’IT”a indiqué Grinneby.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur