La guerre des prix plombe T-Online

Cloud

La filiale de Deutsche Telekom est néanmoins très optimiste

Comme en France, la guerre des prix de l’Internet haut débit fait rage en Allemagne. Et T-Online, premier FAI du pays en paye le prix. Si le nombre de ses abonnés progresse, la pression sur les tarifs plombe les résultats de la filiale de Deutsche Telekom.

Le groupe affiche au troisième trimestre un bénéfice net de 23,4 millions d’euros, contre 86,6 millions un an plus tôt. L’entreprise basée à Darmstadt indique avoir pourtant enregistré une hausse de plus de 4% de son chiffre d’affaires trimestriel à 505,8 millions d’euros, sous l’effet du dynamisme de ses filiales française (Club-Internet) et espagnole. Pour autant, T-Online est serein. Il estime que l’arrivée d’un nombre record de nouveaux clients pour ses services haut débit en Allemagne va lui permettre de dépasser ses objectifs annuels. Le groupe table désormais sur un excédent brut d’exploitation de 315 millions d’euros, au lieu de 285 millions. Le bénéfice net sera “nettement supérieur” à l’objectif de 150 millions affiché jusqu’ici.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur