La haute définition sème le trouble chez les consommateurs

Cloud

Si les consommateurs achètent bien des écrans « HD Ready », ils rechignent
encore à dépenser dans les lecteurs

Une étude réalisée par le cabinet américain NPD, révèle que les consommateurs ont du mal à s’y retrouver entre les formats Blu-Ray et HD-DVD. Du coup, à part quelques consommateurs précoces, ils sont encore très nombreux à préférer le bon vieux format DVD. Sur près de 5.500 personnes interrogées, seulement 11% envisagent de s’offrir un lecteur HD DVD ou Blu-ray dans les six prochains mois. 52% des sondés estiment qu’ils disposent de suffisamment d’informations sur la haute définition. Autre point intéressant, le rapport montre que les consommateurs connaissent mieux le format HD-DVD que le Blu-Ray. 29% des personnes interrogées expliquent bien connaître les capacités du HD-DVD contre seulement 24% pour le Blu-Ray. Mais ceux qui ont acheté un lecteur HD-DVD expliquent qu’ils ont choisi ce standard en raison d’un prix plus intéressant. Du côté de ceux qui se sont payé un lecteur Blu-Ray, ce choix s’explique surtout par la qualité supérieure de ce format. 23% des consommateurs de la première heure (les défricheurs ou ‘early adopters‘) identifiés par NPD, envisagent de remplacer leurs discothèques DVD par des films en haute définition. 63% des possesseurs de lecteur HD veulent acheter des nouveautés dans le format HD. Selon Ross Rubin, un analyste de NPD, « l’adoption des nouveaux formats est à la traîne. Si les ventes de téléviseurs « HD Ready » sont bonnes, les studios et les fabricants des formats HD-DVD et Blu-Ray doivent faire un meilleur travail en termes de communication pour expliquer les avantages de ces nouvelles technologiques. » 41% des consommateurs interrogés expliquent qu’ils connaissent le Blu-Ray suite à la diffusion d’une publicité pour ce format contre 42% pour le HD-DVD. Un consommateur sur cinq a entendu parler de ces technologies par un ami ou un membre de sa famille. « Certains consommateurs craignent probablement de voir un des deux formats disparaître » poursuit Rubin. « Mais les fabricants et les partisans de ces deux formats doivent faire abstraction de cette menace sinon ce sont les ventes du HD-DVD et du Blu-Ray qui vont en pâtir. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur