La Justice bloque le plan social de Capgemini Outsourcing…

Régulations

Et pan! Voilà que les juges, saisis en référé par le comité d’entreprise, ordonnent que soient suspendues les procédures de licenciements prévues au sein de la branche “infogérance” du groupe

Cas plutôt rare… Le TGI (Tribunal de grande instance) de Nanterre a ordonné, en référé, ce 5 septembre la suspension d’un plan social chez Capgemini Outsourcing, annoncé en juillet.

Ce plan de réduction d’effectifs intitulé “sauvegarde de la compétitivité d’Outsourcing Services” prévoyait la suppression de 210 emplois (sur 720) en France au sein du département IM (Infrastructure management) de la filiale Capgemini Outsourcing Services. Le centre de Lille (33 personnes) devait être fermé.

La décision du juge des référés a été rapportée par l’AFP qui a eu accès au jugement du tribunal.

Capgemini connaît régulièrement des réajustements entre ses succès commerciaux et sa décote en Bourse. En conséquence, certaines activités sont soit réduites, soit purement et simplement cédées ou sous-traitées, y compris celles de… l’outsourcing!

Ainsi, en février dernier, Capgemini a cédé en sous-traitance à Unisys une partie de ses services… d’outsourcing: 143 personnes ont été ou devaient être ainsi transférées “dans le cadre des grandes opérations d’infogérance“.

En outre, depuis près de deux ans, le groupe ne fait pas mystère de ses investissements ‘off-shore’ en Inde.

Dans ce dossier, délégués du personnels et syndicats dénoncent le principe du volontariat au départ comme “galvaudé“. Selon eux, une partie de l’accord GPEC (gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences) signé en mai 2005 n’aurait pas été respecté.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur