La justice confirme l’amende de 368 millions de dollars contre Microsoft

Régulations

Pas de surprise. La société est belle et bien condamnée pour avoir enfreint deux brevets technologiques.

Ce samedi, un juge fédéral américain a confirmé la sentence. La firme de Redmond devra verser 368 millions de dollars (235 millions d’euros) à Alcatel-Lucent.

L’éditeur de logiciels tentait de faire casser le verdict rendu en avril par un jury de San Diego. Un coup d’épée dans l’eau puisque la justice américaine a précisé que Microsoft devra payer la coquette somme de 512 millions de dollars, intérêts compris.

La porte-parole d’Alcatel-Lucent, Mary Ward, a exprimé sa confiance dans le jugement rendu : ” Nous avons toujours pensé que notre dossier était solide et nous sommes satisfaits que le juge ait convenu que le verdict réfléchi du jury était raisonné et étayé par des preuves “. Fin de l’épisode ?

De son côté, Microsoft a déjà déclaré qu’il envisageait de faire appel de la décision. Pour cause, la firme de Redmond espère peut être rééditer le scénario de l’an dernier. Microsoft avait obtenu l’annulation en appel de sa condamnation à verser 1,5 milliard de dollars à Alcatel dans un dossier similaire portant aussi sur les droits de propriété intellectuelle.

La guerre juridique entre les deux sociétés continue donc. Avec comme champ de bataille les brevets technologiques. Les deux géants s’affrontent donc dans un univers qui reste décidément impitoyable.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur