La langue chinoise s’impose rapidement sur le web

Cloud

Le chinois est la langue native d’un nombre sans cesse croissant d’internautes. Une donnée qui pourrait changer rapidement le visage du net.

Nous devons cette information à nos confrères de The Next Web (relayés par Gizmodo) : le chinois est en passe de devenir la langue native la plus répandue parmi les utilisateurs du web. Le nombre d’internautes parlant le chinois est en effet passé à près de 445 millions fin 2010. Certes, plus de 536 millions d’internautes habitent dans des pays où la langue officielle est l’anglais. Toutefois, le taux de pénétration d’Internet y est plus élevé. La marge de progression en est donc réduite d’autant.

Il convient de tempérer les ardeurs de The Next Web : en classant les internautes suivant leur pays d’appartenance, le site fait ainsi l’impasse sur ceux – très nombreux – parlant couramment l’anglais, alors même qu’ils habitent dans un pays non anglophone. À contrario, il considère que l’ensemble des Américains connectés au web parle l’anglais, alors qu’un nombre croissant d’entre eux est probablement aujourd’hui bien plus familier avec l’espagnol.

La tendance relevée par notre confrère reste toutefois valide : à défaut d’être la langue numéro un des utilisateurs du web, le chinois progresse très rapidement et pourrait prochainement devenir la langue native numéro un de la Toile. S’il est probable que la plupart des Chinois pourront consulter les autres ressources présentes sur le web (majoritairement rédigées en anglais), un grand nombre d’Occidentaux pourrait avoir du mal à déchiffrer les pages qui seront – de plus en plus souvent – écrites directement en chinois.

À noter encore: le monde compte plus de 1,9 milliard d’internautes, dont 3 %, soit près de 60 millions, sont francophones.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur