La Libye choisit Alcatel et Nokia pour son 3e réseau mobile

Régulations

Le contrat porte sur 200 millions d’euros. Merci Colonel!

La Libye est depuis peu un pays à nouveau fréquentable autant diplomatiquement qu’économiquement. Et il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir débarquer des entreprises occidentales dans le pays du sémillant colonel Mouammar Kadhafi.

Le français Alcatel et le finlandais Nokia ont ainsi décroché un contrat de 200 millions d’euros afin de bâtit le deuxième réseau de téléphonie mobile du pays avec 2,5 millions de lignes. Le deuxième réseau, Libyana (600.000 lignes mobiles) a été réalisé par le chinois ZTE. Il doit passer à 3 millions de lignes environ d’ici la fin 2005. Le premier réseau, baptisé Madar, est quant à lui financé par des capitaux publics.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur