La Maison Blanche se connecte au Web 2.0

Régulations

Présente sur MySpace, Facebook, Twitter, YouTube et FlickR, la Maison Blanche est sans doute l’administration la plus à connectée à sa population de toute l’histoire des Etats-Unis.

L’administration Obama pourra sans doute se targuer d’être l’une des premières sur la planête à s’adonner au Web 2.0 sans réserve en se dotant de comptes Facebook, MySpace et Twitter, le service de micro-blogging très médiatisé ces derniers temps.

Le site officiel de la Maison Blanche est à l’avant-garde de ce mouvement de fond. L’ensemble des contenus publiés sur le portail de l’administration sont transférés en temps réel vers les pages Facebook et MySpace de la Maison Blanche.

La page ‘White House’ sur MySpace affiche quelques 8.000 amis et plus de 14.000 personnes ont accepté de devenir “suiveurs” sur Twitter. Facebook compte déjà quelque 60.000 fans. Un chiffre honorable certes mais bien éloigné de celui du principal locataire de la Maison Blanche. Barack Obama compte à lui seul quelques 6,2 millions de supporteurs. Selon l’AFP, un canal sur YouTube ainsi qu’un compte photo sur FlickR, créées par l’équipe “nouveaux médias” de la Maison Blanche, sont également dédiés au suivi de l’activité du président.

Cette présence sur le Web s’inscrit dans la droite ligne des propositions formulées pendant la campagne présidentielle. Barack Obama s’est également beaucoup servi de la Toile durant les élections primaires démocrates et la campagne présidentielle. L’utilisation du Web communautaire et d’Internet, d’une manière générale, apparaît comme un moyen de prouver par les faits les efforts de transparence entrepris par l’administration américaine.

Dans les prochains mois, d’autres sites devraient faire leur apparition. Transparency.gov et data.gov, seront respectivement destinés à donner une vision claire des dépenses réalisées et des informations détenues par le gouvernement.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur