La Manche Numérique a le bras long dans la fibre optique

Cloud

Dés 2000, le département de la Manche s’est engagé dans une politique d’aménagement du territoire numérique. Il compte aujourd’hui parmi les réseaux les mieux desservis de France.

Avec plus de 120.000 km de fibre optique, la Manche fait partie des territoires dotés des réseaux les plus denses en France. 99,92 % de la population bénéficie d’une connexion d’au moins 2 Mbit/s. « Les réseaux déployés par Manche Numérique ont généré une augmentation de 50 % du débit moyen, donc une qualité de service notable », déclare le syndicat mixte, Manche Numérique, dans son dossier de presse.

La corporation regroupe les pouvoirs publics du département, tel que le Conseil Général de la Manche. Créée en 2005 pour une durée de 15 ans, la société délégataire Manche Telecom est détenue à 70% par SFR et à 30% par la Caisse des Dépôts et Consignation. Sans l’intervention des services publics les Manchois seraient encore 5% à n’avoir que 56 Kbit/s de connexion, ces derniers disposent désormais de 3 Mbit/s à l’exception de 140 à 400 d’entre eux.

Le réseau ADSL est complété par le réseau «WI-Fi max» pour couvrir les zones privés de haut débit filaire. 218 sites WiFi déployés sur le territoire, permettent à plus de 2000 utilisateurs d’avoir accès au haut débit. Il faut dire que la Manche avait une longueur d’avance avec sa politique d’aménagement numérique du territoire engagée très tôt. Dès 2000, le département à décidé de créer sa propre infrastructure de collecte en fibre optique. Aujourd’hui, cinq opérateurs sont présents dans la Manche. Orange est le principale et couvre environ 96% du territoire, SFR est le second avec à peu près 88%,

Free, Bouygues Telecom et Completel sont derrière avec moins de 40% chacun. Le dégroupage à permis à la concurrence d’exister : « 65% des Manchois aurraient disposés d’offres ADSL simple (sans intervention publique) », affirme Manche Numerique. Les habitants bénéficient depuis plusieurs années de la fameuse offre « triple play », inaugurée par Free.

A terme, le projet d’aménagement du territoire numérique aura engagé 24 millions d’euros de fonds publics, mais le syndicat mixte affirme que cet engagement permettra de générer 72 millions d’euros d’investissements privée. Manche Numérique vante les mérites de l’action publique qui a permis de voir naître des offres en milieu rural et semi-rural. Un exemple à petite échelle peut-être en direction des projets numériques du grand emprunt.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur