La mobilité en entreprise ne décolle pas encore

Régulations

Malgré la disponibilité des applications et des technologies, le monde professionnel ne passe pas encore le cap. Pourtant les bénéfices sont bien là selon une étude menée par Cesmo pour Bouygues Télécom

Seulement un employé sur cinq bénéficie de solutions mobiles à son travail. Un constat sans appel qui montre le formidable gisement de croissance de ce secteur. Car si les technologies (GSM, GPRS, Wi-Fi, UMTS…) et les applications mobiles (mails, accès au SI, Intranet, i-Mode…) sont aujourd’hui nombreuses et efficaces, l’entreprise rechigne à les adopter.

La révolution est en marche, il s’agit donc d’en profiter. C’est un peu le message véhiculé par une étude réalisée par Cesmo “Les applications de mobilité en entreprise” pour Bouygues Télécom. Le cabinet d’études a repéré plusieurs freins à l’adoption de ses solutions. Il y a d’abord le manque d’informations ou plus précisément, une information confuse. Les chefs d’entreprise ont donc besoin de clarification, d’explications et de pédagogie. Les inquiétudes touchent également aux problèmes d’intégration (48% des entreprises étudiées), de sécurité (39%) et d’administration des solutions et des équipements (34%). Par ailleurs, l’entreprise demeure toujours dans une logique de contrôle des investissements et surtout d’évaluation du retour sur investissement. Là encore, le manque d’information est patent. Cesmo rappelle ainsi que les potentiels et les bénéfices de la mobilité sont très importants. Dans son étude, le cabinet souligne que l’adoption de solutions mobiles permet d’améliorer la rentabilité de 15% et permet aux employés de gagner cinq heures par semaine. Comment donc convaincre les entreprises? Pour Bernard Dupré, délégué général de l’Afutt (Association française des utilisateurs télécoms), “Nous sommes à la croisée des chemins. Car si les chefs d’entreprise sont encore inquiets, les ‘opérationnels’ sont en demande. Ce sont les salariés opérationnels qui imposeront l’adoption de ces solutions et pas le contraire”. Pour Richard Viel, directeur Entreprises chez Bouygues Télécom, il s’agit d’abord de changer de discours. “Parler productivité, rentabilité, c’est bien. Mais le plus important est de démontrer que ces solutions permettent d’être meilleur dans son activité. Evoquer la fidélisation de clientèle par exemple. Il faut également parler usages et non pas technologies. Et montrer que ces usages sont simples: permettre à un mobile adapté de recevoir ses mails professionnels prend deux minutes. Enfin, le coût doit être raisonnable: avec une solution de messagerie et d’Intranet mobile à moins de 30 euros par mois et par salarié, il est certain que la demande va exploser”. Les solutions mobiles en entreprise: constat, attentes et craintes

Deux entreprises sur trois se déclarent équipées ou en passe de l’être. Mais seulement un employé sur cinq bénéficient de solutions mobiles. 24% d’entre-eux disposent d’un téléphone mobile 20% d’un ordinateur portable 10% d’un PDA Les attentes sont pourtant nombreuses: La productivité accrue et les gains de temps: 59% L’accélération de prise de décisions: 21% La réduction des coûts: 9% L’amélioration de la satisfaction client: 6% L’aide à la vente: 5% Les inquiétudes aussi: Mise en oeuvre et intégration des solutions: 48% Sécurité et confidentialité: 39% Administration des solutions: 34% Coûts et ROI: 32% Evolutivité des solutions: 32%

Source: Cesmo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur