La moitié des ‘pop-up’ seraient neutralisés, bloqués

Régulations

Un pop-up sur deux est bloqué avant même d’être affiché. Les fenêtres publicitaires n’ont plus la cote, l’optimisation s’impose pour leur redonner un semblant d’efficacité

Entre mauvaise réputation et blocage logiciel, les ‘pop-up’, ces fenêtres publicitaires qui s’ouvrent au dessus ou derrière la page du navigateur, perdent du terrain régulièrement.

D’une part, les internautes les considèrent comme intrusifs, d’autre part, certains portails majeurs comme AOL ou MSN ne les affichent plus, quand ils ne les ont jamais pratiqués, comme chez Google. Que la démarche soit initiée par les portails ou que l’internaute adopte ou active une solution anti-virus, le résultat est là: 50% des ‘pop-up’ ne s’affichent plus chez les internautes. Le retour sur investissement est à revoir chez les annonceurs ! Le site SitePoint, qui nous révèle cette statistique, propose de compenser cette faiblesse en adoptant une approche ciblée, voire personnalisée. En proposant un ‘pop-up’ au contenu ciblé sur les attentes du visiteur, on n’empêchera pas qu’il ne s’affiche pas dans 50% des cas. Mais on augmentera sensiblement son efficacité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur