La moitié du trafic Internet mobile mondial passe par l'iPhone

Cloud

Et Google Android arrive en force avec 11 % du trafic Internet mobile mais reste derrière Symbian (Nokia).

Ils représentent moins de 18 % du marché des téléphones mais ils génèrent la moitié du trafic Internet mobile mondial. Selon une étude la société américaine AdMob, spécialisée dans la publicité en ligne et récemment rachetée par Google, les connexions Internet des 45 millions d’iPhone (et iPod Touch) occupent 50 % du trafic de données sans fil dans le monde en octobre 2009. Contre environ 15 % il y a un an. La part d’Apple s’élève même à 55 % sur le territoire des Etats-Unis.

Nokia, qui détient encore la majorité des ventes de terminaux mobiles avec 39,7 % du marché mondial, ne génère «que» 25 % du trafic Internet via les réseaux mobiles depuis sa plate-forme Symbian. Il faut croire que les smartphones du finlandais sont plus utilisés pour téléphoner que pour surfer sur le Net.

Dans ces conditions, combien de temps faudra-t-il à Google Android pour détrôner Nokia? Lancée il y a un an, la plate-forme pour smartphone de Mountain View adoptée par de nombreux constructeurs occupe déjà 11 % du trafic alors qu’ils ne comptent que pour 3,5 % des téléphones vendus. Le canadien RIM suit avec 7 % du trafic issu de ses BlackBerry (historiquement appréciés pour la gestion des courriels).

Le grand perdant semble être Microsoft. Toujours selon AdMob, la plate-forme Windows Mobile n’occupe que 3 % des requêtes Internet lancées depuis un smartphone. Alors que l’OS mobile de Redmond équipe 8,8 % des téléphones dans le monde. La récente ouverture de Windows Marketplace aux versions 6.0 et 6.1 de Windows Mobile (et non plus seulement réservé à la 6.5) y changera-t-elle quelque chose?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur