La musique en ligne a triplé ses revenus en un an

Régulations

La musique en ligne semble avoir trouvé ses mélomanes. Selon la fédération internationale de l’industrie phonographique (IFPI) les téléchargements de morceaux en ligne compensent le recul des ventes de CD

“La progression des ventes de musique en ligne est attribuable au développement de l’internet à haut-débit, à la pénétration des téléphones portables 3G et des lecteurs de musique digitale portables”, avance l’IFPI dans son communiqué. Les recettes générées par la musique en ligne ont plus que triplé au premier semestre 2005, pour atteindre 6% du chiffre d’affaires mondial de l’industrie musicale, compensant une partie du recul global des recettes, a annoncé lundi l’IFPI. D’après l’IFPI, le chiffre d’affaires généré par les ventes de musique en ligne a atteint 790 millions de dollars (658 millions d’euros) au premier semestre 2005, contre 220 millions de dollars (183 millions d’euros) lors de la même période l’année précédente. Ce chiffre d’affaires a été multiplié par 3,6 en un an. La musique en ligne a désormais dépassé celui du marché des ventes de disques deux-titres (singles). Les ventes totales de l’industrie du disque ont reculé en un an de 1,9%, passant de 13,4 milliards de dollars au premier semestre 2004 à 13,2 milliards de dollars au premier semestre 2005. En juillet, l’IFPI avait annoncé un triplement des opérations de téléchargement légal sur la même période. Le nombre de téléchargements payants sur quatre grands marchés mondiaux (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France et Allemagne) était passé de 57 millions à 180 millions entre le premier semestre 2004 et le premier semestre 2005. Il faut avouer que la situation est ubuesque à en perdre la tête. Le piratage de musique et de film ne cesse d’augmenter, le trafic sur les plate-formes de P2P progresse, les majors annoncent de bons résultats, et la musique en ligne présente un bilan dans le vert. Alors où est le problème, et pourquoi la répression aveugle à l’encontre de pirates qui n’en sont pas se poursuit-elle?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur