La musique en ligne bientôt plus chère?

Régulations

Les Majors sont gourmandes, elles risquent d’en payer le prix

Petit à petit, les plate-formes légales de musique en ligne attirent de plus en plus d’internautes. Même si le P2P séduit autant d’adeptes, les iTunes et autres Napster commencent réellement à “faire” du volume.

Au point que les Majors, en difficulté dans les ventes classiques de CD, cherchent désormais à augmenter les prix des morceaux vendus sur Internet! Il faut bien trouver les profits là où ils sont! Selon le Financial Times, certaines maisons de disques seraient en pourparler avec des plate-formes de vente, afin d’augmenter les prix de gros pour les téléchargements de fichiers musicaux. Actuellement, le prix de gros est de 0,65 dollar et le prix payé par l’acheteur s’élève à 0,99 dollar. Des tarifs bas censés dynamiser ce marché naissant. Les Majors, dont l’appât est sans limite, prennent néanmoins de gros risques. D’abord, tout le monde s’accorde à penser que le prix de la musique en ligne est au contraire trop élevé. Et que ce prix pénalise l’essor des offres légales. Pourquoi demander une hausse alors que ce marché n’est même pas mûr? Par ailleurs, une augmentation de ce tarif favorisera certainement un retour vers le piratage pour de nombreux consommateurs. Tout serait à refaire en matière de communication. Les partisans d’une hausse estiment au contraire que le marché est assez robuste pour encaisser une hausse. Ben voyons. En tout cas, le quotidien américain souligne que Steve Jobs, patron d’Apple, serait très irrité par cette demande. Nous aussi.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur