Pour gérer vos consentements :
Categories: Régulations

La NASA met aux enchères ses logiciels brevetés

La NASA est connue pour la conquête de l’espace, de la Lune, de Mars, pour ses fusées et navettes spatiales, ses activités les plus médiatisées. Mais derrière ces réussites – et ces meurtriers échecs, parfois ! – se cache une armada d’ingénieurs, de techniciens et de développeurs, qui s’activent pour rendre le rêve possible. Cela se traduit par un savoir-faire et des outils, en particulier des logiciels.

Bon nombre de technologies développées par l’agence font l’objet de brevets. Or, elles pourraient intéresser les entreprises à la recherche d’outils de développement et d’applications qu’elles pourraient mettre au service de leurs systèmes complexes. Et accessoirement représenter une source de revenus supplémentaires pour la NASA.

Les brevets aux enchères

C’est pourquoi la NASA va mettre aux enchères plusieurs de ses brevets, en trois lots : la génération de code logiciel (réduction du temps et des efforts de développement, traduction et commentaires d’un code/modèle mathématique avec la méthode « run in reverse »), l’informatique autonome (qui imite les systèmes biologiques, comme le contrôle des battements du cœur par le cerveau humain) et les systèmes de sécurité. Toutes ces applications ont été développées pour les systèmes de contrôle des satellites déployés au Goddard Space Flight Center.

S’il appartient à la NASA, qui rappelons-le est une agence de l’administration américaine, de partager ses technologies avancées, certains développements peuvent intéresser des entreprises qui peuvent les exploiter dans un but commercial. La pratique des enchères, courante dans le secteur public, permet en particulier à la NASA de profiter de suppléments de budgets lorsque cela se révèle nécessaire.

Les enchères auront lieu le 29 mars prochain, au cours de la quinzième ICAP Ocean Tomo IP Auction à Palos Verdes (Californie).

Crédit photo : © Vladimir Wrangel – Fotolia.com

Recent Posts

Qui utilise (vraiment) les outils low code et no code ?

Près de 5 développeurs sur 10 utilisent des outils low / no code. Mais pour…

8 heures ago

DevSecOps : Snyk nomme Adi Sharabani CTO

Snyk a recruté Adi Sharabani au poste de chief technology officer. Il encadre l'évolution technique…

8 heures ago

JavaScript : Meta bascule Jest en open source

Meta a officiellement transféré Jest, son framework de test, à la Fondation OpenJS. Celle-ci s’engage…

9 heures ago

Avec Viva Goals, Microsoft rassemble les collaborateurs autour des objectifs business

Microsoft continue d’étoffer sa plateforme Viva, dédiée à l’expérience collaborateur, en lançant Viva Goals, un…

10 heures ago

Développeurs : Google Cloud pousse Assured OSS

Google Cloud va distribuer un catalogue de bibliothèques logicielles open source approuvées par ses soins.…

13 heures ago

Informatique quantique : BMW renforce sa collaboration avec Pasqal

Le groupe BMW et la start up Pasqal étendent leur collaboration pour concevoir des pièces…

15 heures ago