La nouvelle ‘box’ de Neuf Cegetel est prête pour la fibre. Vraiment ?

Régulations

Open-source, elle supportera par ailleurs la future norme Wi?Fi 802.11n

Neuf Cegetel se prépare à la grande bataille de la fibre optique, successeur probable de l’ADSL, au moins dans les grandes villes. Après avoir annoncé le rachat de Mediafibre, fournisseur d’accès à très haut débit dans la région de Pau, le troisième FAI français (2 millions d’abonnés) dévoile ce mardi sa nouvelle ‘box’ triple-play.

Et ce boîtier est compatible avec le FTTH, le fiber to the home, technologie choisie par l’opérateur, tout comme Free et France Télécom. Néanmoins, il faudra y ajouter un adaptateur Ethernet dont les modèles actuels ne dépassent pas les 30 Mb/s. FTTH ready ? Pas entièrement.

Par ailleurs, l’accent a été mis sur le sans-fil avec le Wi-Fi BroadRange intégré et Plug & Play. Elle supportera la future norme Wi?Fi 802.11n, l’ajout d’une carte dans l’emplacement externe prévu à cet effet suffira. Elle supportera également la norme Wi-Fi Protected Set-up (WPS) attendue au printemps, qui permettra un auto-appairage de tous les périphériques Wi-Fi standardisés.

Comme pour l’EasyGate, le logiciel embarqué de la Neuf Box est majoritairement basé sur l’Open Source et sur Linux 2.6. Les sources concernées par la licence publique générale seront mises à la disposition de la communauté de développeurs via un site Internet dédié. Ce site permettra à ceux qui le souhaitent de proposer de nouveaux programmes. Depuis l’interface Web de la Neuf Box, les utilisateurs auront accès aux applications, logiciels ou programmes validés par Neuf Cegetel. Ils pourront ainsi les installer sans contrainte, un espace mémoire ayant été prévu à cet effet.

La nouvelle Neuf Box, quatrième du nom, est mise à la disposition des clients qui souscrivent à l’offre « 100 % Neuf Box » (29,90 euros TTC par mois en zone dégroupée et 34,90 euros par mois en zone non dégroupée).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur