La pensée écolo trouve son chemin au sein des entreprises

Régulations

Selon une étude réalisée par le cabinet Forrester Research, la conscience environnementale progresse au sein des entreprises

L’éthique environnementale commence à faire son chemin au sein des services informatiques des entreprises. Une étude menée par le cabinet Forrester Research auprès de plus d’une centaine d’entreprises américaines et européennes prouve que pour 38% d’entre elles, le critère environnemental entre en ligne de compte dans l’acquisition de matériel informatique. Un sondage établi au mois d’avril 2007 révélait que ce chiffre n’atteignait à l’époque que 25%.

Pour autant, l’impératif environnemental n’a pas trouvé sa place au sein des directions informatiques. Aujourd’hui, seules 15% des entreprises disposent d’un plan global destiné à créer une place pour l’informatique “verte”. Enfin, près de 40% des entreprises demeurent dans une position d’attente et réfléchissent à la question.

Pour mémoire, dans une précédente étude, les décideurs interrogés dans le cadre d’une enquête identique mettaient en avant un impératif financier. En clair, tout achat écologique devait d’être subordonné à une baisse significative des coûts.

L’ “informatique écolo” poursuit sa lente et difficile percée au sein de l’entreprise. Grâce peut-être à l’effort d’évangélisation consenti par les grands noms du secteur.

Pour Christopher Mines, le vice-président de Forrester Research, “le secteur informatique est plus à l’écoute des messages écologiques des revendeurs IT“.

Si Christopher Mines tient à souligner dans son analyse l’installation croissante de l’idée environnementale dans les services informatiques, il faut toutefois préciser qu’elle n’est pas forcement suivi d’effet, donc d’achat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur