La PlayStation de Sony provoquerait des inflammations cutanées…

Régulations

Des médecins suisses ont diagnostiqué une maladie de peau qui serait due à un usage excessif de la manette de jeu de la console

L’affaire pourrait être être sérieuse. Jouer nuit gravement à la…peau? Des scientifiques suisses ont détecté chez une jeune fille une inflammation cutanée sur les mains. Le mal aurait été provoqué par la manette que la demoiselle utilisait durant de longues sessions quotidiennes sur sa console PlayStation Sony.

L’affection a été baptisée par les scientifiques: “PlayStation palmar hidradentitis”! Elle se caractérise par des lésions sur la paume des mains, des symptômes proches de ceux présents sur la plante des pieds d’enfants après une lourde activité physique.

La saisie continue et serrée d’une manette alliée à un appui répété des boutons produisent un traumatisme mineur mais ininterrompu sur la paume de la main”, explique Vincent Piguet, médecin à l’hôpital Universitaire de Genève, cité par Reuters.

Sony, concerné au premier chef, a précisé, par la voix d’un porte-parole que ce phénomène était observé pour la première fois. La firme précise qu’elle a écoulé plusieurs millions de consoles dans le monde sans avoir à déplorer un seul incident similaire.

Le géant nippon ne refute pourtant pas les conclusions du diagnostic. Sony suppute néanmoins que la jeune fille aurait manqué de “bon sens” et n’aurait pas respecté les consignes du manuel, qui incite notamment à faire des pauses fréquentes.

La console de Sony n’est pas la seule à être pointée du doigt. Il y a quelques mois, des dizaines de cas d’inflammation et d’élongation ont été répertoriés en Grande-Bretagne. La console incriminée était la Wii de Nintendo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur