La pomme peut-elle vendre 10 millions d'iPhones d'ici la fin 2008?

Régulations

Certains analystes sont septiques…

L’objectif d’Apple est ambitieux ! D’aucun diront qu’il est même particulièrement optimiste surtout si Apple conserve son modèle économique, à savoir la distribution exclusive de son terminal par certains opérateurs.

Pour atteindre le seuil des 10 millions de combinés vendus avant la fin de l’année, la pomme devrait plutôt miser sur une baisse du prix de l’iPhone et sur le lancement de nouveaux modèles.

Rappelons ainsi qu’aux États-Unis, AT&T dispose d’un contrat d’exclusivité de quatre ans pour la commercialisation de l’iPhone. Et Steve Jobs ne peut pas rompre cet accord avec l’opérateur.

D’après les estimations de plusieurs instituts, Apple vend en moyenne 180.000 terminaux par semaine. Si ce chiffre se maintient, Apple devrait vendre 8 millions de combinés en 2008. Une bonne performance, mais qui ne correspond par à l’objectif fixé par Steve Jobs.

Mais l’ego surdimensionné du patron d’Apple peut réserver des surprises d’autant que la marge générée par un combiné est de l’ordre de 60%. Il y a donc encore de la place pour, par exemple, réduire le prix de vente du combiné et ainsi multiplier les ventes.

Reste que les ventes de l’iPhone continuent de progresser à bon rythme. Ainsi, les ventes du combiné ont doublé entre le troisième trimestre et le quatrième trimestre 2007.

Au niveau monde, Apple affirme avoir écoulé environ 4 millions d’iPhones (à fin 2007), ce qui lui a permis de devenir le 3e vendeur mondial de smartphone selon Canalys. Mais ce chiffre crée la polémique. En Europe, Apple ne se classerait que 5e selon la même étude. En France, Orange affirme en avoir vendu 90.000 unités à fin janvier.

Pour conclure, notons que le génie marketing d’Apple n’est pas mort avec l’iPhone, bien au contraire, et le groupe a encore les moyens pour mettre en place une politique lui permettant d’atteindre ses objectifs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur