La ‘pourriture du CD’ menace nos CD et DVD

Régulations

Les CD souffrent d’une détérioration graduelle de la couche de stockage des données, le ‘CD rot’, qui réduit parfois considérablement les délais de conservation

On les présentait comme inusables lors de leur sortie durant les années 80, les CD, puis la raison a gagné les fabricants, qui comme Philips annoncent une durée de vie minimale sans altération (en conditions normales d’utilisation ou de stockage) de 100 ans, un chiffre repris pour les DVD. On pensait aussi connaître la faiblesse des CD. Alors que la plupart des utilisateurs croient que c’est la partie basse, lue par le laser, qui est fragile, c’est tout le contraire. La partie haute, celle sur laquelle figure le marquage du CD ou DVD, est au contraire la plus fragile, car elle ne dispose pas d’une couche de protection en résine transparente. Gratter la surface, et c’est la couche aluminium qui se détruit et les données qui disparaissent. D’ailleurs, écrire avec un stylo non adapté suffit parfois à altérer les données. La ‘pourriture du CD’ nous guète ! Ce que les scientifiques viennent de découvrir se révèle plus inquiétant? Profitant de 20 années d’expérience de stockage sur CD, ils ont en effet découvert que ces derniers, de 15% à 20% des échantillons, souffrent d’un mal appelé ‘CD rot’, la ‘pourriture du CD’. Certains CD sont constellés de points microscopiques, qui tendent à se diffuser, des points de rupture sur la couche aluminium que la lumière du laser traverse, alors qu’elle devrait se réverbérer afin de transmettre ses données numériques. Pour le laboratoire Media Sciences du Massachusetts, cette pourriture est liée à une relative porosité de la couche de laque qui sépare les couches aluminium et marquage du CD, à l’origine de l’oxydation de ce dernier par l’air qui s’y trouve ou y pénètre. Le laboratoire met en cause les industriels, et plus précisément la qualité d’application de la couche de vernis. Les DVD plus fragiles encore ! Théoriquement, un DVD est mieux protégé, la ou les deux couches de stockage étant placées en sandwich entre deux couches de résine. Hé bien, la colle qui scelle ensemble les couches tend à se dégrader dans le temps, ce qui rend les DVD en partie illisibles. Dès que la colle tend à perdre ses facultés, le DVD devient sensiblement plus flexible, donc plus fragile, ce qui accélère le risque de détérioration, un phénomène plus sensible encore sur les galettes à graver, DVD-R ou RW. Au-delà du risque chimique de détérioration des CD et DVD par la ‘pourriture du CD’, les récentes études sur la durée de vie de ces supports ont essentiellement démontré que l’humain est, de loin, la première cause de perte de données. Manipulations et stockage

Rappelons les règles simples de manipulation et de stockage des CD et DVD : – Manipuler avec précaution, et par le bord ou le centre. – Ecrire sans appuyer avec un marqueur eau ou alcool. – Ne pas coller d’étiquettes. – Stocker verticalement. – Eviter les sautes de température, l’humidité et la chaleur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur