La presse évoque un rapprochement entre Dell et AMD

Régulations

Selon Forbes, Digitimes et le Daily News Today, Dell est en contact avec des fabricants taiwanais en vue de concevoir des ordinateurs avec les solutions technologiques du fondeur AMD

Ouï-dire ou vérité ? Il est trop tôt pour l’affirmer. Quoi qu’il en soit, la saga Dell/AMD se poursuit. Et si l’information s’avère authentique, cela pourrait bien être une révolution dans l’univers des fabricants d’ordinateurs et une bien mauvaise nouvelle pour Intel.

D’après le quotidien en langue chinoise “Daily News Today”, qui a interrogé Foxconn Electronics, Asustek Computer et Quanta Computer, Dell aurait commencé à développer des produits qui supportent les plates-formes AMD (Advanced Micro Devices). Foxconn serait actuellement en train d’élaborer les futurs serveurs Dell basés sur la technologie AMD. Le journal ajoute que le groupe Asustek travaille sur des cartes mères pour les processeurs AMD. Enfin, il indique que le fabricant de portables Quanta planche sur la gamme des nouveaux Notebook Dell, basés sur les processeurs AMD. Toujours d’après la même source, ces trois fabricants ont été contactés par Dell pour que ces produits puissent être disponibles dans un futur proche. Bien entendu, Foxconn, Asustek et Quanta ont refusé tous commentaires, et Dell dément tous liens avec AMD. Des sources industrielles vont plus loin. Selon ces dernières, ces produits sont d’ores et déjà fonctionnels et prêts à être distribués, du moins dés que Dell aura donné son accord et annoncé officiellement son affiliation avec le géant vert du processeur. Bien qu’étonnant, le rapprochement entre Dell et AMD est tout à fait plausible. Rappelons que dernièrement, Dell, en bon joueur, a admis qu’avec son Opteron, AMD avait frappé un grand coup et que le fondeur disposait de la meilleure technologie. Et le succès est tellement grand que plusieurs mastodontes de l’informatique (HP et Sun par exemple) ont déjà choisi d’équiper leurs ordinateurs avec la technologie mise au point par AMD. En tout cas, pour les fabricants taiwanais une telle annonce serait une aubaine et la promesse d’un avenir radieux. Première tentative en mars dernier

A cette époque, Dell avait renouvelé sa confiance en Intel. Pourtant, le marché, les analystes et certains clients de Dell, s’attendaient à ce que AMD fasse son entrée sur des postes Dell. Ils ont même sollicité le fabricant, qui n’a pas répondu à ces appels.

La réaction d’AMD ne s’est pas faite attendre. Ben Williams, vice-président de la division serveurs du fondeur, a déclaré au ‘Dallas News’ : “En refusant d’acheter de l’AMD, Dell place les besoins d’Intel au dessus de ceux de ses clients“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur