La presse française s’appuie sur Orange pour défier Google News

Cloud

La presse française s’organise pour monétiser ses contenus sur le Net avec le soutien technologique d’Orange. Un coup de pieds dans la fourmilière Google Actualités.

La presse française semble ne toujours pas avoir digéré l’influence de l’agrégateur d’informations Google News. Du moins une bonne partie d’entre elle et pas des moindre. C’est pourquoi plusieurs titres d’envergure viennent de créer un groupement d’intérêt économique (GIE) en partenariat avec Orange, autour de la diffusion de contenus d’actualité sur Internet.

Composé de quotidiens nationaux et de magazines hebdomadaires (Les Echos, Le Parisien/Aujourd’hui en France, L’Equipe, Le Figaro, Libération, L’Express, Le Nouvel Observateur et Le Point –notons au passage l’absence du Monde), le GIE-E-Presse Premium veut mettre en place un nouveau modèle économique, visant à apporter de la valeur aux contenus publiés en ligne par ses journaux.

Ce groupement devrait ainsi mettre en place dès le début 2011 un kiosque numérique où les éditeurs de presse pourront monétiser et ainsi valoriser les contenus d’actualité que leurs journaux font paraître, à la fois sur Internet mais aussi sur les plates-formes mobiles, explique ITespresso.fr. Et le GIE-E-Presse Premium a un argument de choc : l’ensemble de titres de presse adhérant à ce groupe rassemble 16 millions de visiteurs uniques mensuels et 785 millions de pages vues concernant leurs éditions numériques.

Frédéric Filloux, ancien directeur de la rédaction de 20 Minutes et de Libération devient le directeur général du GIE-E-Presse Premium, tandis que Xavier Spender, le DGA de l’Equipe.fr et l’Équipe TV prend le poste de président.

Dans le cadre du partenariat initié avec Orange, une marque naîtra, dont le nom sera prochainement connu. A noter qu’Orange dispose déjà d’un service Web dédié à l’actualité, associé à un moteur de recherche maison, 24/24 Actu.

En outre, le moteur de recherche d’Orange sera intégré aux sites Web des journaux associés au GIE-E-Presse Premium. Il référencera l’ensemble des contenus disponibles et permettra aux internautes et mobinautes qui effectuent une recherche d’actualité d’accéder aux contenus des autres partenaires. Les actualités publiées seront ainsi multi-référencées et le moteur d’Orange va assurer la liaison entre les différents sites. Les contenus publiés en ligne par le groupement E-Presse Premium vont également intégrer le kiosque numérique d’Orange Read and Go, qui distribue déjà la presse en ligne, des BD et des livres.

Voici une autre façon pour la presse de monétiser ses contenus : le service propose des achats à l’acte intégrés à la facture Orange. Des abonnements à un ou plusieurs titres devraient bientôt être disponibles. Orange devrait aussi, début 2011, davantage mettre en avant les actualités dispensées par le GIE-E-Presse Premium dans la rubrique Actu de son portail Web Orange.fr.

Comme Google News, ce système permettra un renvoi vers la source de l’information, qui devrait ainsi générer un renvoi d’audience vers les sites d’informations partenaires. Déjà, cet été, une partie des quotidiens régionaux français avaient lancé un kiosque numérique permettant de télécharger sur son iPad l’édition payante du jour.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur