La publicité ciblée embarque sur les nouveaux médias

Cloud

Loin de se limiter aux pages web, la publicité investit les nouveaux formats de fichiers : vidéos, PDF…

Les publicités ciblées de Google et Yahoo!, sont présentes sur de nombreux sites web. Les deux firmes ont su faire fructifier leur savoir-faire en la matière pour afficher des annonces sur leurs différents services web. C’est par exemple le cas avec Gmail (Google Mail). Aujourd’hui, les nouveaux médias commencent également à attirer les annonceurs et les sociétés qui diffusent de la publicité.

Fils de news et PDF

Les fils RSS permettent aux internautes de recevoir des annonces courtes (informations, nouveautés d’un site…). Moreover et Kanoodle ont été parmi les premières entreprises à s’intéresser à ce nouveau marché. Aujourd’hui, les services FeedDirect (Moreover) et BrightAds (Kanoodle) offrent d’afficher de la publicité au sein des flux RSS. Les grands du monde Internet ont été un peu lents à réagir, leurs offres apparaissant et disparaissant au fil des annonces.

En novembre dernier, Adobe, en coopération avec Yahoo!, a lancé une technologie visant à insérer des publicités ciblées dans les documents PDF. Les annonces sont intégrées automatiquement au document, lors de sa lecture. Le programme Ads for Adobe PDF est actuellement en cours de test. Il sera accessible au public dans les mois qui viennent.

La vidéo intéresse Google

YouTube (aujourd’hui propriété de Google) dispose déjà d’un système permettant d’insérer des publicités au sein de flux vidéos. Un bandeau s’affiche au bas de la vidéo. Si le visiteur clique sur une publicité, la lecture s’interrompt et il est redirigé sur une page spécifique.

C’est cette méthode que Google a adoptée pour son programme AdSense for Video, accessible maintenant en version beta. La technologie InVideo permet d’afficher un encart animé en surimpression (au bas de la vidéo). Le second format proposé fait apparaître un encart texte. L’utilisateur peut soit cliquer sur les encarts, soit les fermer. Notez que la méthode qui consiste à insérer une publicité au début de la vidéo (pre-roll ads) n’a pas été retenue par Google. Cependant les publicités « click-to-play » restent d’actualité.

Le format InVideo est rémunéré au coût pour mille impressions (CPM) alors que le format texte applique la formule du coût par clic (CPC). Les éditeurs américains peuvent aujourd’hui tester AdSense for Video, à la seule condition qu’ils diffusent un minimum d’un million de vidéos par mois et qu’ils utilisent la technologie Flash pour leur affichage. Ce programme sera étendu à d’autres pays dans les mois à venir.

Du nouveau pour les pages Web

La solution NetAudioAds est particulièrement originale : à chaque chargement de page, un message publicitaire sonore de cinq secondes est diffusé. Le procédé ne modifie en rien le design des pages web (le contrôle Flash est invisible) et la formule de paiement se base sur le nombre de diffusions. Cette solution semble idéale pour transmettre un message en masse. Il est probable – à l’approche des élections présidentielles américaines – qu’elle saura se tailler un large succès.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur