La radio donne de la voix sur le Net

Régulations

Entre 2006 et 2007, l’audience de la radio a encore progressé, notamment grâce au Web

La radio dégage toujours de bonnes ondes. Selon l’étude réalisée par Médiamétrie pour la période 2006-2007, ce média a connu une forte progression. Avec plus de 42,5 millions d’auditeurs quotidiens en moyenne, l’institut chiffre à 480.000 le nombre d

‘auditeurs supplémentaires obtenus en une saison.

L’une des raisons se trouve dans le contexte électoral de la période. Les élections présidentielles et législatives ont joué un rôle prépondérant. Débats et informations quotidiennes ont poussé les Français à pratiquer une écoute de la radio plus soutenue.

Mais l’enseignement le plus important de cette étude est l’essor du Net comme support d’écoute. Un nombre croissant de Français (18,2%) ont délaissé le bon vieux transistor pour leurs ordinateurs.

Si au deuxième semestre 2006, 8,4 millions d’auditeurs choisissent Internet pour suivre en direct les programmes radio, ils sont près de 9 millions entre janvier et mars 2007. L’écoute en différé rencontre aussi un certain succès. Sur les 5 millions de Français qui la pratiquent, deux tendances se dégagent. Plus des deux tiers choisissent l’écoute en streaming, alors que le dernier tiers fait plutôt usage des podcasts.

Ce sondage souligne bien la tendance : l’audience de la radio en ligne est appelée à progresser. Et certains sont bien disposés à en tirer profit. Pour mémoire, la radio RTL a annoncé au mois de juillet un investissement de 20 millions d’euros sur 3 ans. Manière pour la radio de s’assurer une place durable sur un média à forte croissance potentielle.

L’audience croissante de la radio sur la Toile ne devrait pas constituer l’unique changement. Le basculement annoncé de l’analogique au numérique -le dividende numérique-, devrait tout aussi singulièrement modifier le paysage radio hexagonal.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur