La radio numérique et le Web, les deux paris de TF1

Cloud

Face à son audience en berne, la chaîne doit se montrer plus présente dans d’autres médias

La chaîne privée TF1 a décidé d’offrir une place plus conséquente au Web dans ses programmes. La filiale du groupe Bouygues, enregistre depuis 2007, une baisse continue de son audience (de plus en plus concurrencé par la TNT) , de fait, chercher des relais de croissance est devenu impératif pour le groupe.

La fin de l’analogique et le basculement vers le numérique, représentait ainsi une occasion en or pour la chaîne privée, candidate pour l’attribution de fréquences pour la future radio numérique.

C’est dans la logique de l’évolution vers un média global, qui va chercher sur des nouveau support à capter les croissance au moment où elle se fragmente” précise à La Tribune Arnaud Bozom, directeur des nouveaux médias. Une manière feutrée de dire que l’audience TV en berne pousse une chaîne comme TF1 à regarder vers d’autres directions, comme le Web.

Ainsi, le groupe engage une refonte de l’activité de sa filiale e-TF1. L’opérateur Tf1 mobile et la chaîne de télévision Jet ont baissé le rideau. Tfou, la chaîne pour enfants a opéré une translation vers le Web, où une noria de services (SMS, services de téléphonie ludiques surtaxés etc.) l’aidera à déployer son potentiel.

Malgré ses dires, TF1 accuse du retard sur Internet face à de féroces concurrents. Les Google, Yahoo, Free et Orange drainent chaque mois plusieurs dizaine de millions de visiteurs sur leurs portails. Les autres chaînes, M6 notamment mettent le turbo sur la Toile tandis que Lagardère ou le Figaro dépensent sans compter pour s’emparer de grands noms du Web comme Doctissimo. “Notre stratégie peut sembler trop prudente mais on ne veut pas surpayer des sociétés internet”,se justifie Olivier Abecassis, directeur général adjoint d’e-TF1, cité par les Echos.. Avec 11 millions de visiteurs en juin, TF1 et son portail pointent à la septième place des sites français les plus visités.

Présent sur le sport (Eurosport.fr), sur le féminin (Plurielles.fr), le groupe renforcera également sa présence sur le web communautaire avec sa plate-forme Wat. En outre, le groupe augmentera sa présence dans le capital de la plate-forme Overblog.

Rappelons toutefois que TF1, avec son service de vidéo à la demande TF1 Vision, dispose d’un point d’encrage non négligeable pour écouler ses contenus via la Toile.

Une chose reste certaine : négocier le virage du Web reste une priorité absolue.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur