La Red Hat Enterprise Linux 6.2 prêt pour les environnements critiques

RéseauxVirtualisation

Une nouvelle mouture de la RHEL 6.2 est dorénavant accessible. Elle se montre plus performante et sera capable de mieux monter en charge.

Red Hat a livré sa mouture 6.2 de sa RHEL (Red Hat Enterprise Linux). Cette nouvelle version met l’accent sur les performances. Les entrées sorties sont ainsi mieux gérées, en témoigne la montée de la vitesse des communications réseau, qui peut grimper de 30 %. Le support des fichiers, en lecture comme en écriture, est lui aussi en progrès.

Autre secteur sur lequel s’est concentré l’éditeur américain, celui de la gestion des identités, avec la fourniture d’outils permettant d’installer, de configurer et de gérer aisément un serveur d’authentification. L’interopérabilité avec les annuaires Active Directory reste assurée.

22 000 utilisateurs simultanés

Le monde de la haute disponibilité n’a pas été oublié. La RHEL 6.2 propose ainsi un support de l’iSCSI pour les infrastructures RDMA (Remote Direct Memory Access). À la clé, des performances de très haut vol. Les extensions de haute disponibilité de la firme deviennent également accessibles depuis les instances virtualisées de l’OS fonctionnant sous VMware.

Enfin, la RHEL 6 décroche une certification SAP, avec un score de plus de 22 000 utilisateurs simultanés au test Two-tier SAP SD Standard Application Benchmark de l’éditeur allemand. Un record pour une distribution Linux.

Ce résultat a été obtenu sur un serveur HP DL980 G7 pourvu de huit processeurs decacœurs Intel Xeon E7. Cet OS est donc officiellement prêt pour les applications critiques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur