La redevance de la TV par Internet divise le gouvernement

Régulations

Après une série de déclarations contradictoires, le Premier ministre clot le débat

Depuis le début du mois de septembre, la question d’une redevance TV pour les utilisateurs de PC connectés à Internet fait débat. Il faut dire que regarder la télévision sur un PC est de plus en plus courant. Et les petits malins qui échappent au paiement de la redevance sont de plus en plus nombreux. Car seules les personnes possédant une TV sont assujetties à l’impôt.

Le 6 septembre, on apprenait que le gouvernement, déjà confronté à une fraude massive, entendait supprimer cette particularité et intégrer le PC dans le giron de la redevance TV. Le gouvernement va réfléchir à une évolution des modalités de la collecte de la redevance audiovisuelle, indiquait le ministère de la Culture. Une “réflexion est engagée sur le sujet”, expliquait-il. Quelques jours plus tard, le quotidien le Parisien, rapportait que l’idée d’une redevance dont s’acquitteraient les propriétaires d’ordinateurs faisait son chemin. D’ailleurs, le ministre du Budget, Jean-François Copé, expliquait que la redevance “commençait à devenir une question”, tout en précisant que “pour l’instant, rien n’est prévu”. Mais le ministre, sarkozyste, vient d’être contredit par le Premier ministre Dominique de Villepin. Ce mercredi, il a indiqué que “le gouvernement n’a aucun projet en ce sens et je ne crois pas que ce serait une bonne chose puisque ce serait limiter, freiner, le développement de cet outil, qui est très important pour notre économie et l’ensemble de nos concitoyens”. Un commentaire qui tombe bien à quelques mois de l’élection présidentielle. Il faut dire que l’élargissement de la redevance aux ordinateurs risque de poser pas mal de problèmes pratiques. Comment vérifier les déclarations ? Jusqu’à présent, lorsque l’on achète un téléviseur neuf, le distributeur est censé le déclarer, mais ce n’est pas le cas des ordinateurs. Par ailleurs, des internautes ne manqueront pas de souligner qu’ils ne reçoivent pas ou ne sont pas abonnés aux chaînes publiques, bénéficiaires de la redevance. Le traitement des réclamations risque d’être bien lourd… Mais à terme, l’usage du PC pour regarder la télévision devra bien être pris en compte.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur