La reine d’Angleterre : nouvelle pirate de l'iPod ?

Régulations

Parfois, les cadeaux sont empoisonnés

Lors du G20 qui s’est tenu à Londres, les principaux chefs d’Etats étaient présents pour évoquer la crise mondiale et un plan de relance. Au cours de ces rencontres, notamment avec la représentante du royaume britannique, il est de coutume de se faire quelques amabilités et de s’offrir des cadeaux.

Bien loin d’éventuels diamants à la Bokassa, le président américain Barack H. Obama avait fait le choix d’offrir un iPod à la reine d’Angleterre. Outre que ce choix fut plutôt mal vu par la presse locale, le site Zataz remarque, en guise de clin d’œil, que le geste relève d’une infraction de type piratage.

Pour cause, le baladeur numérique d’Apple ainsi offert à Elisabeth II contenait 40 chansons des singles tirées de comédies musicales de Broadway comme “The King and I” (sic) ou encore “West Side Story” ou “Dreamgirls“.

Un choix musical que nous ne discuterons pas ici mais qui risque de poser certains petits problèmes. Apple énonce en effet clairement dans ses règles d’utilisation que les “musiques acquises sur iTunes ne peuvent être données, prêtées, louées, cédées à une tierce personne“.

Le Président des Etats-Unis aurait-il offert le compte iTunes qui va avec ? Pas certain. Du coup la reine a acquis de la musique de manière illégale aux yeux d’Apple. Techniquement c’est donc une pirate. En pleine adoption d’une loi protégeant les auteurs, la France va-t-elle partir à l’assaut des côtes anglaises ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur