La renaissance du musée de Bagdad sur le web

Régulations

L’Italie annonce la reconstitution… virtuelle du musée de Bagdad. Mais les crédits n’ont pas encore été versés

Le musée de Bagdad, dévasté lors de l’invasion américaine en Irak en 2003, devrait renaître de ses cendres, rapporte le

Corriere della Sera du 18 juillet. Gianfranco Fini, le ministre des Affaires étrangères italien, a en effet annoncé qu’il prévoyait de construire un musée virtuel accessible sur le web, lors de la visite du ministre de la Culture irakien, dans la péninsule. Le musée original, inauguré en 1966, comptait en effet des pièces de valeur inestimable, qui n’ont pas toutes survécu. Mais ce projet, mené conjointement par des Italiens et des Irakiens devrait permettre d’admirer à nouveau le vase et la dame blanche d’Uruk, en albâtre, le poignard en or et pierres précieuses provenant du cimetière royal d’Ur ou encore les lions en terre cuite de Yell Armal ? sur le web. Spécialité Italienne Les Italiens se sont en effet spécialisés dans la reconstitution virtuelle d’?uvres, comme le Michel Ange de David, par exemple. Si ce programme est officiellement confirmé, l’instance chargée de la réalisation attend toujours le versement des 800.000 euros nécessaires pour démarrer le projet. Lequel devrait durer trois ans. Il pourrait ensuite se poursuivre par la mise en ligne de trésors du patrimoine irakien exposé dans d’autres pays comme la France, les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne. “Ce musée” se réjouissait Roberto de Mattei, un conseiller de Gianfranco Fini, “représente un geste significatif d’amitié et de considération de l’Italie envers l’Irak et sa culture, un geste concret pour renforcer la coopération et la collaboration entre les deux pays“. Les Irakiens apprécieront.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur