La restructuration met Thomson en perte

Cloud

La restructuration de l’activité tubes et composants pour téléviseurs coûte cher à Thomson, qui affiche pour l’exercice 2004 une perte nette de 636 millions d’euros

Le géant français du multimédia a passé 80% de la charge de restructuration de son activité tubes sur l’exercice 2004, soit 667 millions d’euros pour une charge totale estimée à 780 millions.

Cette charge exceptionnelle a pesé lourdement sur les résultats du groupe, qui affiche pour l’exercice une perte nette de 636 millions d’euros. Qui cependant reste inférieure aux attentes des analystes. Ces résultats n’affectent pas l’optimisme réservé de Franck Dangeard, le p-dg de Thomson, qui table pour 2005 sur une progression de son chiffre d’affaires de l’ordre de 10%, à taux de change constant. Quant au solde de son activité de production de tubes cathodiques pour téléviseurs, Franck Dangeard a indiqué que Thomson discute avec des repreneurs potentiels, et qu’une sélection plus précise pourrait intervenir avant la fin mars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur