La RIAA poursuit sa lutte anti-P2P

Régulations

L’association américaine de l’industrie du disque (RIAA) a lancé mercredi une nouvelle série de plaintes à travers les Etats-Unis contre 784 usagers de sites d’échange en peer-to-peer

Kazaa, Grokster et LimeWire sont encore et toujours les cibles favorites de la puissante RIAA. Et cela s’explique très simplement.

Plutôt que de réfléchir avec les internautes sur les méthodes à mettre en place pour que le téléchargement soit profitable aux deux parties, la RIAA préfère tout bonnement interdire l’échange de fichiers pour laisser place nette au modèle payant des industriels : la musique en ligne. Des ventes de musique en ligne qui ont du mal à décoller malgré la multiplication des sites et des sources. Et ce pour une raison, une tarification excessive qui fait qu’un album téléchargé est aussi cher qu’un disque original acheté en magasin, la pochette et le support physique en moins? Ces plaintes pour violation des droits d’auteur interviennent deux jours après une décision de la Cour suprême des Etats-Unis, qui a signifié que les sites eux-mêmes étaient susceptibles de poursuites pour avoir encouragé de telles infractions. Selon la RIAA, qui défend les intérêts des grandes maisons de disques, cette décision offre l’opportunité de répéter aux nombreux adolescents qui téléchargent “quelle est la bonne et la mauvaise manière d’apprécier la musique numérique”. “Lundi la Cour suprême a administré un puissant revitalisant aux services de musique en ligne légitimes et a unanimement injecté de la clarté morale dans ce débat”, a déclaré le président de la RIAA, Mitch Bainwol à Reuters. “Si un doute demeurait, il ne doit plus y en avoir aucun. Les individus qui téléchargent de la musique sans permission enfreignent la loi”, a-t-il ajouté. Depuis le début de son offensive judiciaire en septembre 2003, la RIAA a déjà lancé plusieurs milliers de plaintes contre les pirates. Nombre d’entre elles ont été réglées avant le passage devant le tribunal, moyennant des règlements d’amendes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur