La RIAA s’attaque à l’Internet 2

Régulations

En septembre l’association américaine de l’industrie du disque (RIAA) obtient un siège au sein de l’alliance sur l’Internet 2. Aujourd’hui elle profite de sa situation pour mettre un frein à l’échange “de PC à PC” sur ce réseau privilégié à très haut débit

Quid de l’Internet 2 ? il s’agit d’un réseau ultra rapide strictement réservé aux universitaires. Et forcément l’Internet 2 dispose de son programme d’échange de fichiers, qui s’appelle i2hub.

Selon la communauté i2hub, il s’agit de “la première et la plus grande communauté d’étudiants au monde avec des centaines de milliers d’utilisateurs”. D’après le site Ratiatum.com, 80 personnes contribuent au développement du “confidentiel” i2hub. Pour la RIAA, ce réseau P2P est particulièrement dangereux, car les vitesses de transferts de l’Internet 2 sont plus importantes que celles de son petit frère. Le record a été de 6,63 Gbps entre la Suisse et la Californie avec un transfert de 859 Go transférés en seulement 17 minutes. Impressionnant ! Pour mettre un frein à cette pratique, la RIAA a décidé de s’attaquer à i2hub. Elle vient de déposer une plainte contre 64 étudiants utilisateurs de l’Internet 2. Un coup de poing sur la table pour montrer à ses utilisateurs, qu’ils ne sont pas à l’abri. En poursuivant 64 nouveaux utilisateurs d’i2hub, l’association des ‘Majors’ vient de porter à 560 le nombre de “victimes”, réparties sur 39 campus. Il faut donc en déduire que l’association estime plus juste de sanctionner les “P2Pistes” plutôt que de réfléchir aux moyens d’empêcher le décryptage des données contenues sur un CD ou un DVD. Au total, la RIAA a actuellement déposé 13.302 plaintes (sur l’Internet 1), dont plus de 3.400 se sont réglées à l’amiable. La fondation qui clame haut et fort, dès qu’elle en a l’occasion, que son action est utile doit malgré tout faire face aux critiques des observateurs qui considèrent que le trafic ne baisse pas, mais au contraire que le volume des échanges sur les plates-formes progresse de 25%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur