La Russie, championne de la fibre optique en Europe

Réseaux
crédit photo © Anterovium - Fotolia.com

Malgré son retard, la France bénéficie d’un rythme soutenu du taux de pénétration de la fibre en Europe.

Le gouvernement a bien raison de vouloir accélérer le déploiement de la fibre en France s’il veut que le pays soit digne de son infrastructure très haut débit fixe en Europe. Car, selon le « FTTH Market Panorama » présenté à Londres le 20 février dans le cadre de la FTTH Conference 2013, la France se classe parmi les dernières économies du continent en matière de couverture de la fibre optique, juste devant la Roumanie, l’Italie, l’Espagne et la République tchèque.

Selon le panorama dressé par l’Idate et le FTTH Coucil Europe sur le marché 2012, en termes de déploiements, c’est la Lituanie qui tient la dragée haute avec un taux de couverture de… 100%. Difficile de faire mieux. Même le taux de foyers connectés, de 31%, est enviable. La Suède, deuxième au classement, ne compte « que » 22,6% d’abonnés FTTH. Les huit nations suivantes sont la Bulgarie, la Lettonie, la Norvège, la Russie, la Slovaquie, la Slovénie, le Danemark et le Portugal.

6,24 millions de foyers FTTH

En termes de nombre d’abonnés, la Russie s’impose avec 7,5 millions de foyers reliés en fibre optique. Soit 2,2 millions de plus qu’un an auparavant. Une augmentation notable de 42% des abonnés FTTH.

Soit beaucoup plus que le total des nouveaux connectés haut débit de l’Europe des 27 qui s’établit à 820.000 abonnements. La Scandinavie, les pays baltes et les Pays-Bas s’adjugent 26% de ces nouveaux abonnés, les économies d’Europe orientale 33%, et la France et le Portugal 30%. Au total, l’Union européenne compte 6,24 millions de foyers FTTH.

L’Allemagne et l’Angleterre en retard

« Les pays scandinaves et d’Europe orientale ont renforcé leur position de chefs de file du marché de la fibre, et l’écart entre précurseurs et retardataires se creuse de manière de plus en plus évidente, a déclaré Karin Ahl, président du FTTH Council Europe. Ces leaders FTTH jouissent d’un avantage économique par rapport à des voisins moins bien connectés. Une bonne infrastructure de communication contribue à fidéliser les entreprises déjà installées et à en attirer de nouvelles. Les pays les plus avancés sur le plan de la fibre peuvent se lancer dans le déploiement de nouveaux services tels que les soins de santé à distance ou les technologies de réseau électrique intelligent (Smart Grids). En revanche, ceux qui reportent le déploiement du FTTH sont sur le point de perdre une immense opportunité de préparer leur avenir économique. »

C’est notamment le cas de l’Allemagne et du Royaume-Uni qui n’entrent toujours pas dans le classement lequel ne liste que les pays disposant d’un taux de pénétration de la fibre supérieur à 1%. En Angleterre, ce taux ne dépasse pas 0,1%. Finalement, la France est loin d’être la nation la plus mal lotie.

Crédit photo © Anterovium – Fotolia.com


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur