La seconde vie du Wi-Fi 802.11a

Régulations

Les technologies Wi-Fi dans la bande des 5Ghz ? 802.11a ? vont devenir accessibles, après sa libération par les régulateurs américains et japonais, qui rejoignent leurs homologues européens

La complexité d’accès aux licences sur la bande 5Ghz aux Etats-Unis et au Japon n’a pas permis au Wi-Fi 802.11a de recevoir l’accueil qu’il mérite. Etats et militaires n’ont généralement libéré que la bande 2,4Ghz du cousin Wi-Fi 802.11g, hormis en Europe.

Afin de contourner cette limitation, une nouvelle spécification 802.11j est apparue, avec une limitation à 4,9Ghz. La différence – presque psychologique (un produit à 5 euros se vent moins bien que le même produit à 4,9 euros !) – est suffisamment sensible pour que l’autorité de régulation américaine ait libéré la fréquence, suivi la semaine dernière par son homologue japonaise. Parallèlement, la norme 802.11h, dont la spécification a été mandatée en Europe et aux Etats-Unis pour le début 2005, vient compléter les mécanismes de sécurité destinés à éviter toute interférence des réseaux WLan avec les radars, une démarche imposée des deux cotés de l’Atlantique. Le cumul des deux normes IEEE semble avoir séduit les autorités américaines et japonaises, qui ont libéré les fréquences, et devraient être rapidement suivies par les industriels. En effet, si l’accès aux 2,4Ghz et 5GHz sur un même périphérique nécessite une adaptation technologique, l’opération est simplifiée entre les 4,9Ghz et 5Ghz, ce qui permet de développer des périphériques qui accepteront les deux fréquences sans rupture.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur