La sécurité est-elle impactée par la crise ?

Sécurité

Malgré la tendance à de plus en plus de morosité et une absence de visibilité globale, certains secteurs semblent tirer leur épingle du jeu. La sécurité devrait rester stable et connaître quelques embellies… en principe

Si le climat est à la frilosité, certains éditeurs et professionnels de la sécurité semblent vivre au chaud ce passage incertain. Sur de nombreux points, la tendance de 2008 devrait s’accélérer cette année.

Premier constat rassurant, les budgets sécurité devraient se stabiliser voire tendre à la hausse pour 2009. Pas de crise pour les professionnels dans le secteur de la sécurité indique un rapport de l’institut Forrester en date de la première semaine de janvier. Le rapport explique qu’en 2009 les entreprises vont porter à 12,6 % la part de leur budget informatique dédié à la sécurité.

Une augmentation sensible puisque les mêmes rapports de l’institut constatent une part de 7,2% en 2007 et de 11,7 % en 2008. Les professionnels porteront donc toujours attention à leur sécurité, le r isque de perte pouvant apparaître comme beaucoup plus grave (et coûteux) qu’aucune protection.

Un point de vue que partage l’éditeur de logiciels de sécurité Check Point Software. Signe de cette tendance à la rationalisation des ressources, David Darmon, directeur général France explique : “La sécurité est ce que l’on appelle un ‘must have’ pour les professionnels. Si une baisse du budget n’est pas au programme il faut continuer d’innover pour en améliorer les coûts“.

L’éditeur israélien créé en 1993 a réalisé pour le quatrième trimestre un bénéfice net de 217,6 millions de dollars soit une hausse de 15 %. Le responsable de Checkpoint Software commente : “On peut sentir une tendance à la consolidation des éditeurs. Le fait qu’ils se soient concentrés est un signe de maturité du marché. Un critère qui permet plus de visibilité, de pérennité dans la sécurité tout en disposant d’un bon équilibre entre la possession et le coût d’une technologie“.

D’autant que certains ténors se sont faits plutôt discrets sur leurs résultats. McAfee après avoir déclaré une croissance de 27% de son chiffre d’affaires au cours du 3e trimestre 2008, n’a donné aucune information sur ses derniers résultats. Symantec de son côté, s’est déclaré en rebond malgré les dernières pertes de son action en bourse.

Enfin, certains secteurs semblent avoir le vent en poupe. C’est notamment le cas du monde du filtrage qui s’attend à une année 2009 “très prometteuse”. Chacun devrait donc voir la crise à sa porte. Ou pas.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur