La semaine Intel Xeon 'Nehalem' : que diront HP, IBM, Dell et … Cisco?

Logiciels

Cette semaine sera celle du processeur Xeon, nouvelle génération. Quelles seront les variantes ? Que complétera  Cisco?

Invitations à la chaîne, présentation en avant-première, invitations, embargo… avec cafouillage sur les dates de lancement… Journalistes spécialisés et consultants doivent tenir leur langue, et pour certains, leur signature est engagée : n’en parlez pas avant… avant quand? Après la présentation d’IBM, ce lundi 30 mars, donc mardi 31 mars?

Secret de polichinelle puisque tout le monde sait que les nouveaux serveurs présentés par tous – y compris le nouvel entrant que personne ne sait encore bien positionner, Cisco – seront “motorisés” par la nouvelle génération de processeur Xeon d’Intel, le 5500, au nom de code “architecture Nehalem”.

En fait, c’est Lenovo qui aura tiré le premier en annonçant dès la semaine dernière, sans embargo, la sortie imminente de ses nouvelles stations de travail sur Xeon 5500 (cf. nos articles).

De même, chez Dell, pas de grand mystère non plus : sur le site du constructeur, des ‘white papers’ présentaient depuis quelques temps déjà les lignes directrices des nouveaux serveurs Xeon, reposant sur ce Xeon 5500. Des détails ont été donnés aux consultants et aux journalistes spécialisés ces derniers jours, sous embargo.

HP France a fait de même semaine dernière. Et IBM France s’apprête à le faire ce lundi 30 mars en milieu de journée. Et sans oublier les japonais NEC Computers, Fujitsu…

Bref, à suivre… sans grand effet de surprise – sauf, peut-être chez Cisco, qui avait glissé subrepticement, lors de l’annonce de sa stratégie ‘Unified computing’, que l’on en saurait plus sur ses serveurs” avec l’annonce attendue d’Intel fin mars.

Bref, il va être intéressant de comparer les ‘plus’ des uns et des autres, notamment la consommation électrique rapporté à l’alimentation du serveur, en incluant le refroidissement – et en fonction du nombre de processeurs et de coeurs proposés… . Le tout dans un contexte de virtualisation des traitements. Pour rappel, l’architecture Nehalem permet de supporter plusieurs multi-coeurs (‘quad-core’) sur une même carte mère.

Il n’est plus un secret, non plus, que les constructeurs déclinent leurs nouveaux serveurs ‘Nehalem’ en plusieurs versions – en formats ‘tower’, ‘blade’ ou ‘rack’… Ils adoptent les nouveaux bus PCI Express, les nouvelles mémoire DDR3, etc. Le prix de ces serveurs démarre à 1.000 euros environ.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur