La Silicon Valley n’est pas ‘suffisamment’ connectée

Régulations

Le centre névralgique mondial des technologies high-tech et de l’information ne serait pas suffisamment connecté ! Intel s’en préoccupe et a monté une joint-venture pour assurer une couverture globale sans fil. Demeure la question du financement

Smart Valley est une coalition qui réunit dans une ‘joint venture‘ le Silicon Valley Network, un groupe civique local, la San Mateo County Telecommunications Authority, l’autorité de régulation des télécoms sur la zone urbaine de San Mateo, et Intel. La coalition fait un constat qui surprend : la Silicon Valley ? une région d’environ 2500 km², du sud de San Francisco à Santa Cruz sur la cote californienne – berceau des IT et terre d’accueil des géants américains du high-tech, n’est pas suffisamment connectée ! Son projet est de couvrir la région d’un accès sans fil (wireless) haut débit basé sur plusieurs technologies comme des réseaux de proximité Wi-Fi alimentés plus largement par des réseaux Wi-Max ou d’autres technologies à destination des entreprises comme des particuliers. La couverture devrait offrir un accès sans fil et en continu aux ordinateurs, téléphones et appareils de poche sur toute la région. Mais aussi un suivi des véhicules de police ou de sécurité, ainsi que des capteurs pour suivre la circulation ou assurer des alertes sur différents services. Mais se pose la question du financement du projet, que les municipalités de la Silicon Valley entendent ne pas répercuter sur les taxes locales ? La Smart Valley s’est intéressée aux expériences menées dans certaines grandes villes dans le monde, en particulier Philadelphie et San Francisco. Intel a intégré le projet comme support technologique, mais aussi pour avoir organisé des projets similaires à Portland, dans l’Oregon, et à Tempe, en Arizona. “Smart Valley s’adresse aux fournisseurs de services Internet et d’équipements technologiques pour qu’ils proposent un ‘business model’ ou un projet pour financer les services“, a déclaré à Reuters le porte-parole de la coalition. Le modèle de référence du projet est très proche : Mountain View, proche de la Silicon Valley, s’est acoquiné avec Google pour équiper la ville d’un réseau sans fil. Smart Valley cherche donc à reproduire le modèle par du sponsoring ou de la publicité afin d’en réduire le coût au maximum, et pourquoi pas le rendre gratuit. Le projet ? qui actuellement ne concerne que partiellement Alameda, San Mateo, Santa Clara et Santa Cruz – pourrait être étendu au-delà de la Silicon Valley. Une vingtaine de villes sont sur les rangs. Mais vu l’étendue géographique de l’extension du projet, il est établi que ces dernières devront mettre la main à la poche. Los Altos Hills, Los Gatos, Menlo Park, Milpitas, Morgan Hill, Palo Alto, Santa Clara et Santa Cruz ont déjà confirmé leur contribution.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur